Réhabilitation de la médina de Marrakech

Des projets importants dédiés à renforcer le rayonnement international du patrimoine historique de la ville ocre

Patrimoine historique et civilisationnel, l’ancienne ville (Médina) de Marrakech qui a constitué, à travers les siècles, un espace de vivre ensemble et d’ancrage des valeurs de tolérance, a connu au début de l’année en cours le lancement par SM le Roi Mohammed VI de projets importants destinés à renforcer  le rayonnement international du patrimoine historique de la cité ocre, en tant que moteur du développement durable.
Les projets dédiés à la réhabilitation de l’ancienne Médina reflètent le souci constant du Souverain de préserver un patrimoine historique exceptionnel, vu la position centrale
de l’ancienne Médina en tant que point d’attraction des touristes étrangers et marocains.
Ces projets, qui visent à valoriser les sites historiques et le tissu urbain exceptionnel de la Médina, ainsi qu’à renforcer l’attractivité de la ville, mettre à niveau les circuits
touristiques et améliorer les conditions de vie des habitants afin de relier le passé au présent et préserver les acquis civilisationnels et historiques, concernent particulièrement
le programme de restauration et de mise en valeur des circuits touristiques et spirituels de l’ancienne Médina.
Ce programme porte sur la restauration et la mise en valeur du circuit touristique allant de « Dar El Bacha » à la Place « Ben Youssef » (1.500 m) et du circuit spirituel des sept Saints (Sidi Youssef Ben Ali, Cadi Ayyad Ben Moussa, Sidi Abdelaziz Tebbaâ, Abderrahmane Ben Abdallah Assouhaili, Abou El Abbas Assabti, Sidi Ben Slimane Al Jazouli, et Abdallah El Ghazouani), soit une enveloppe budgétaire globale de 200 millions de dirhams (MDH).
Outre ce programme, figure la réalisation de plusieurs projets destinés à l’amélioration des conditions d’accès des populations aux services de base et à la préservation du patrimoine historique de l’ancienne Médina.
Il s’agit de la restauration de la Médersa « Ben Youssef », un joyau architectural édifié au cœur de la Médina, à proximité de la Mosquée « Ben Youssef », pour une enveloppe budgétaire de 61 MDH, ce qui traduit le soutien de SM le Roi à la sauvegarde du patrimoine spirituel et urbain des anciennes villes marocaines.
Par ailleurs, d’autres projets portent également sur la construction du Centre de santé urbain de niveau 1 « Merstan » à Sidi Ishaq (3 MDH, dont 1 million comme contribution de l’Initiative nationale pour le développement humain), du Centre de premiers soins du « Croissant-Rouge marocain » à Jamaâ El Fna et de réaménagement de celui du quartier El Mellah (4,95 MDH).
Ainsi, le lancement de ces projets illustre la Haute sollicitude Royale pour la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel du Royaume, qui représente un modèle humain mature, et la forte détermination de SM le Roi de protéger les différents aspects de la mémoire nationale.
Ces différents projets, qui s’inscrivent dans le cadre d’un programme global de réhabilitation de l’ancienne Médina en tant que pôle de développement durable et intégré, contribuent à préserver le cachet architectural des sites historiques de la cité ocre.
Ils viennent s’ajouter aux multiples actions et initiatives entreprises par le Souverain pour la protection et la promotion de l’ancienne Médina de Marrakech, notamment le programme de requalification urbaine de Hay El Mellah, le projet de requalification du circuit touristique de la Place « Ben Youssef » vers la Place « Jamaâ El Fna » en passant par la Place « Ben Saleh », et de celui de réhabilitation des Foundouks « Selhem », « Ziyat », et « Sidi Abdelaziz ».
Inscrite depuis 1972 par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial, la Médina revêt une importance capitale dans le tissu urbain de la cité ocre. Ses importantes potentialités en font une destination touristique de premier rang capable de consolider sa position dans la liste du patrimoine mondial de l’humanité.
Source Libé
Retour

Facebook

Météo

Partager

Réhabilitation de la médina de Marrakech