Manifeste de l’Indépendance et Grâce Royale accordée à 683 personnes

Le 11 janvier est une date clé dans l’histoire du Maroc, puisqu’il s’agit du jour où le Manifeste de l’Indépendance a été signé en 1944. Si pour beaucoup de jeunes aujourd’hui la date ne signifie pas plus qu’un jour férié, ou tout au plus le nom d’un boulevard dans le centre ville de Casablanca, il s’agit ni plus ni moins de l’acte fondateur qui va structurer la résistance et créer un véritable mouvement nationaliste revendiquant officiellement la  rupture avec le traité du protectorat signé en 1912 à Fès.

En ce début de l’an 1944, les nationalistes présentent officiellement au sultan Mohammed ben Youssef, à Franklin Roosevelt, Winston Churchill et le représentant français,  le document du Manifeste de l’Indépendance. De nombreux hommes se sont retrouvés autour d’une table lors de cette journée, mais aussi et surtout une seule et unique femme, Malika El Fassi, sœur du fondateur de l’Istiqlal et mère de la résistance.

crédit DR

Ce document demande explicitement l’abolition du protectorat français et la participation du Maroc à la futur ONU. Il fera alors office de feuille de route et mènera le Maroc vers son Indépendance 12 ans plus tard.

La Commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance constitue ainsi une fierté nationale qui offre l’opportunité aux jeunes et futures générations de méditer les leçons, les enseignements et la valeur des épopées du Roi et du peuple pour le recouvrement de l’indépendance et le parachèvement de l’intégrité territoriale nationale.

A l’occasion du 74ème anniversaire du Manifeste de l’Indépendance, le roi Mohamed VI a accordé sa grâce à 683 personnes condamnées par plusieurs tribunaux du royaume. Cette annonce a été communiquée par le Ministère de la Justice ce mercredi, et les personnes graciées se répartissent comme suit :

Les bénéficiaires de la grâce royale, qui sont en détention, sont au nombre de 564 détenus se répartissant comme suit:
• Grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 11 détenus.
• Remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 547 détenus.
• Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 6 détenus.

Les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en liberté sont au nombre de 119 personnes se répartissant comme suit:
• Grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 23 personnes.
• Grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 7 personnes.
• Grâce sur les peines d’emprisonnement et d’amende au profit de 4 personnes.
• Grâce sur la peine d’amende au profit de 85 personnes.

Retour

Facebook

Partager

Manifeste de l’Indépendance et Grâce Royale accordée à 683 personnes